Cas pratiques, applications interactives pour découvrir la démarche, le métier et la production de la Société Méridionale de Carrières dans le Var.

Avant la carrière : L'étude d'impact

i
x
 
 
 

Étude d'impact avant l'ouverture d'une carrière

Les actions menées par la Société Méridionale de Carrières avant la création d'une carrière dans le Var pour la production de granulats.

L’ouverture d’une carrière n’est pas neutre en matière d’impact sur l’environnement. Donc lorsqu’un carrier souhaite ouvrir un nouveau site, ou étendre un site existant, il doit bien analyser les impacts qu’aura le projet sur l’environnement, proposer des solutions pour minimiser ses impacts et réfléchir au réaménagement du site. L’ensemble de ces éléments sont compilés dans ce que l’on appelle une étude d’impact.

Ce dossier, destiné à l’Administration et aux différentes parties prenantes, leur permet de disposer de tous les éléments pour juger de la viabilité économique et environnementale du projet et donner ainsi l’autorisation d’exploiter le site en toute transparence.

Analyse de l'état initial

Analyse de l'état inital avant la création d'une carrière dans le Var pour la production de granulats.

La notion d’environnement recouvre de nombreux domaines tous reliés les uns aux autres : le paysage, les eaux, la biodiversité, la qualité de vie des riverains, etc.

L’objectif de cette première partie est, dans chacun de ces domaines, de faire une description de l’état initial de l’environnement et de définir, ensuite, les éventuels risques d’atteinte au milieu ou les sensibilités du milieu naturel.

Elle fait, par exemple, la description de l’ensemble des espèces végétales et animales présentes sur le site et, pour chacune d’elles, expose les enjeux de protection aux niveaux régional, national et international.

(Photo : tortue d’Herman)

Impact du projet sur l'environnement

Etude de l'impact du projet sur l'environnement avant la création d'une carrière dans le Var pour la production de granulats.

Comme toute activité humaine, la carrière a un effet sur l’environnement. Dans cette partie de l’étude, chacun de ces effets prévisionnels va être replacé et évalué dans le contexte du site pour définir s’il aura un impact réel.

L'effet de l'exploitation d’une carrière se traduit, par exemple, par une augmentation du niveau sonore ambiant. L'impact peut être nul s'il n'y a pas de riverains en périphérie, ou si une activité plus bruyante existe à proximité (par exemple une autoroute).

Supprimer, réduire et compenser les effets dommageables

Supprimer, réduire et compenser les effets dommageables avant la création d'une carrière dans le Var.

Dans la construction du projet, la première étape est d’orienter celui-ci pour supprimer la majorité des impacts relevés dans l’étape précédente. Pourtant, il est illusoire d’imaginer supprimer la totalité de ces effets. La deuxième étape consiste donc à réduire au maximum les impacts résiduels afin qu’ils deviennent acceptables pour le milieu.
Cependant, dans certains cas, un impact jugé dommageable ne peut être supprimé totalement. L’exploitant doit alors compenser cette atteinte à l’environnement par des mesures spécifiques à l’impact identifié.

Dans le domaine de la biodiversité, par exemple, si une espèce protégée est identifiée dans le périmètre du projet, l’exploitant doit modifier ce périmètre pour éviter de détruire l’espèce, si c’est une plante, ou son habitat, si c’est un animal. Si ce n’est pas possible d’éviter complètement la zone en question, l’exploitant doit proposer et assumer financièrement une ou des mesures pour compenser cette destruction. Acheter et gérer des terrains favorables à l’espèce en question est une des solutions possibles.

Ce chapitre est également l’occasion de présenter le réaménagement envisagé pour la réhabilitation du site après l’exploitation. Il doit, en effet, être réfléchi et planifié avant l’ouverture du site.